Habilitation électrique


La Place de l’habilitation dans la prévention du risque électrique.

Dans notre société, l’électricité est la forme d’énergie la plus utilisée. Les travailleurs sont amenés à utiliser du matériel électrique et cela implique que toute entreprise peut être confrontée à un accident d’origine électrique.

Si le nombre d’accidents liés à l’électricité diminue régulièrement, ceux-ci sont souvent très graves.

Le risque électrique comprend le risque de contact, direct ou non, avec une pièce nue sous tension, le risque de court-circuit, et le risque d’arc électrique. Ses conséquences sont l’électrisation, l’électrocution, l’incendie, l’explosion…

La prévention du risque électrique repose, sur la mise en sécurité des installations et des matériels électriques, et sur le respect des règles de sécurité lors de leur utilisation ou lors d’opération sur ou à proximité des installations électriques. (Retrouvez toutes ces informations sur inrs.fr)


HABILITATIONS D’ORDRE NON-ÉLECTRIQUE

Une opération d’ordre non électrique est une « opération qui ne répond pas à la définition d’une opération d’ordre électrique, telle que :


– celle liée à la construction, à la réalisation, au démantèlement ou à la maintenance dans le
voisinage ou sur un ouvrage ou une installation Une opération est une « activité exercée soit électrique, tels que les travaux du BTP, de nettoyage, de désherbage, etc...

– celle liée à une opération ne concernant pas un ouvrage ou une installation électrique mais effectuée dans l’environnement de cet ouvrage ou cette installation tels que les travaux du BTP, les activités de livraison, de déménagement, etc. » (NF C 18-510, 3.4.9).


Aucune opération d’ordre électrique n’est réalisée mais accès à des zones ou emplacements à risque spécifique électrique (accès réservé aux électriciens).

Travailleurs : peintre, maçon, serrurier, agent de nettoyage… ne réalisant pas de réarmement de disjoncteur, pas de remplacement de lampe, fusible… mais uniquement des travaux de peinture, maçonnerie…


Manœuvre de matériel électrique pour réarmer un disjoncteur, relais thermique…, mettre hors ou sous tension un équipement, une installation.

Travailleurs : informaticiens, gardien, personnel de production… réalisant uniquement ce type de manœuvre.


Intervention élémentaire sur des circuits terminaux (maxi 400 V et 32 A courant alternatif) : remplacement et raccordement de chauffe-eau, convecteurs, volets roulants…, remplacement de fusibles BT, réarmement de protections, remplacement à l’identique d’une lampe, d’un socle de prise de courant, d’un interrupteur, raccordement sur borniers (dominos…) en attente, réarmement d’un dispositif de protection.

Travailleurs : gardien d’immeuble, chauffagiste, plombier, peintre…



HABILITATIONS D’ORDRE ÉLECTRIQUE

Une opération d’ordre électrique est une opération qui, pour un ouvrage ou une installation en exploitation électrique, concerne les parties actives, leurs isolants, la continuité des masses et autres parties conductrices des matériels (les circuits magnétiques, etc.) ainsi que les conducteurs de protection » (NF C 18-510, 3.4.3).

Elle peut être de type travail, intervention ou opération spécifique.


Travaux sur les ouvrages et installations électriques basses tensions (1000 V max) : création, modification d’une installation, remplacement d’un coffret, armoire, balisage de la zone de travail et vérification de la bonne exécution des travaux (uniquement pour le chargé de),

Travaux sur les ouvrages et installations électriques hautes tensions ( supérieur à 1000 V) : création, modification d’une installation, remplacement d’un coffret, armoire, balisage de la zone de travail et vérification de la bonne exécution des travaux (uniquement pour le chargé de),

Intervention générale d’entretien et de dépannage sur des circuits (maxi 1000 V et 63 A courant alternatif). Recherche de pannes, dysfonctionnements, réalisation de mesures, essais, manœuvres, remplacement de matériels défectueux (relais, bornier…), mise en service partielle et temporaire d’une installation, connexion et déconnexion en présence de tension (maxi 500 V en courant alternatif).

Travailleurs : électricien confirmé du service maintenance, dépanneur…

Consignation d’un ouvrage ou d’une installation électrique basse tension (max 1000V).

Consignation d’un ouvrage ou d’une installation électrique haute tension (Supérieur à 1000V).